Concours « Comment régénérer la ville ? »

Un concours unique catalyseur des nouvelles méthodes de réhabilitation architectural et urbaine

Comment repenser la réhabilitation urbaine ? Tel est le défi lancé par le groupe cimentier français Vicat à travers le concours étudiant « Comment régénérer la ville ? », annoncé à l’occasion de la Biennale Architecture Lyon. À l’image de la révolution créée par la découverte du principe de fabrication du ciment artificiel par Louis Vicat il y a 200 ans, ce concours porte haut les couleurs de l’innovation. Le programme a pour ambition de devenir un véritable catalyseur des nouvelles méthodes collaboratives de réhabilitation architecturale et urbaine. Avec cette initiative, le groupe Vicat réaffirme son engagement social, sociétal et partenarial.

Expérimenter sur un quartier

Expérimenter

Mermoz Sud : faire de ce quartier un lieu d’expérimentation et d’innovation

  • Revaloriser le patrimoine bâti, en augmentant sa valeur patrimoniale, d’usage, d’expression
  • Améliorer le confort de vie par l’acoustique, la thermique, l’esthétique
  • Répondre aux enjeux environnementaux par la reconstruction d’un écosystème vertueux
  • Provoquer urbanité, partage, civilité, prendre en compte les flux internes et externes du quartier.

L’enjeu : Faire du projet autrement en bousculant les conceptions actuelles de réhabilitation et inspirer de futurs projets.

« Dans le cadre du projet urbain, GrandLyon Habitat prévoit d’engager des interventions fortes pour les bâtiments qui seront conservés. Nous attendons des équipes pluridisciplinaires appelées à concourir d’apporter des propositions diversifiées et innovantes pour bousculer nos conceptions et offrir un regard neuf. Nous espérons pouvoir intégrer des propositions dans nos futurs projets » explique François Perreton de GrandLyon Habitat.

Valoriser avec une approche pluridisciplinaire

VALORISER

Les équipes devront être formées de 3 à 5 étudiants maximum
dont au moins 1 étudiant architecte, 1 étudiant ingénieur et 1 étudiant paysagiste.


« Faire participer des étudiants en paysage à un concours « béton » pourrait paraître paradoxal ! Pourtant, le sujet élargi de régénération urbaine proposé pour cette première édition pose intelligemment la question de la collaboration professionnelle que l’école pense fondamentale dans l’apprentissage des étudiants. Ouvrir la question de la matérialité du projet non plus aux seuls architectes et ingénieurs, mais à l’ensemble des futurs professionnels de l’aménagement semble porteur d’une richesse des réponses à l’origine d’une réelle innovation à la fois des projets et des méthodes. Guider le regard des étudiants dans la prise en compte de l’existant est désormais nécessaire. Créer une richesse là où les politiques urbaines et les habitudes professionnelles ont tendance à voir des problèmes est le défi que les étudiants auront à relever, faisant la démonstration que le vivant est l’une des dimensions de la réinvention de nos milieux de vie.» explique Antoine Petitjean, Atelier Philippe Madec et Associé, enseignant vacataire à l’ENSP, Palmarès des Jeunes Urbanistes 2016 et aujourd’hui représentant du comité scientifique réunissant les écoles partenaires.

 « Le concours « Comment Régénérer La Ville » imaginé par le groupe Vicat est l’occasion pour l’atelier de projet APPI (Architecture, Pratiques et Processus de l’Innovation) de tester une configuration de co-conception plus riche, en complétant les équipes par des paysagistes, des urbanistes et des ingénieurs de l’environnement. La mise en situation dans un contexte réel, l’appui des services de la Métropole de Lyon et l’accompagnement des équipes par des experts de Vicat, des bureaux d’études et des laboratoires, contribuent à un environnement stimulant propice à l’émergence de propositions innovantes. L’ambition affichée est de basculer en fin de cursus dans une démarche de validation des concepts par prototypage des solutions primées », indique Hervé Lequay, enseignant à l’ENSAL.

« Le concours Vicat est une opportunité pour les étudiants d’aborder la thématique de la réhabilitation urbaine, essentielle dans un monde où la ville n’est pas seulement à bâtir, mais de plus en plus souvent à entretenir et faire fonctionner », poursuit Florence Barmaverain animatrice relations partenariales du LabEx IMU.

« Toutes ces dimensions font du concours Vicat un véritable objet d’expérimentation et de formation, moderne et motivant pour de futurs ingénieurs désireux de se confronter à la réalité d’une opération d’aménagement à co-construire. Il présente un intérêt pédagogique et une dimension innovation parfaitement en phase avec les formations de l’ENTPE », précise Nadine Sulzer, directrice adjointe du développement, de la formation continue et de l’international de l’ENTPE.

L’intensification des relations entre les acteurs de l’enseignement, de la recherche, de l’industrie et des collectivités, participe à un croisement des savoirs et à une fertilisation des approches. L’originalité du Concours Vicat à travers son organisation et sa thématique, « Comment Régénérer La Ville », contribue à enrichir la qualité de la formation de nos étudiants et accompagner nos futurs diplômés dans leur passage à la vie active ; Conclue Philippe Marin, enseignant titulaire à l’ENSAG.

Echantillons de bétons imaginés par les étudiants de APPI, ENSAL 2015

Innover avec des équipes d’experts

INNOVER

Revaloriser le patrimoine bâti, en augmentant sa valeur patrimoniale, d’usage, d’expression :

  • La qualité architecturale et fonctionnelle de la rénovation
  • La cohérence et pertinence de la démarche conceptuelle
  • La faisabilité économique
  • L’exploration des possibilités du béton : performances / légèreté / couleurs / épaisseurs /aspects
  • La faisabilité d’exécution du projet
  • La démarche environnementale

Des Workshops animés par des experts :

  • Chacun des projets sera encadré tout au long des 4 mois de concours dans le cadre de 4 workshops intensifs thématisés.
  • Des professionnels de Vicat ainsi que des experts de différents milieux accompagneront les étudiants dans le développement de leurs projets
  • L’objectif ? Créer le terrain d’une émulation de groupe afin de concrétiser les synergies de parcours étudiants avec des moments de convivialité le soir

LES MODALITÉS DE PARTICIPATION

Le concours est destiné à tous les étudiants francophones ayant une carte d’étudiant en cours de validité dans une des écoles partenaires du concours au dépôt de l’inscription : ENSAL, INSA, ENTPE, ENSP, ENSAG ainsi que la mention de master VEU – Labex IMU.

L’inscription est ouverte à partir du 15 septembre (première session de travail) jusqu’au 22 septembre 2017.

Les équipes devront être formées de 3 à 5 étudiants maximum dont au moins 1 étudiant architecte, 1 étudiant ingénieur et 1 étudiant paysagiste.

LE CALENDRIER

  • 4 juillet 2017 : Annonce du concours
  • 14/15 septembre 2017 : Séminaire de lancement dans les locaux du groupe Vicat avec l’organisation d’une visite du site à rénover et la rencontre des usagers
  • 22 septembre 2017 : Constitution des équipes pour les étudiants des écoles partenaires
  • 5/6 octobre 2017 : Workshop et rendu d’étape
  • 16/17 novembre 2017 : Workshop et rendu d’étape
  • 22 janvier : remise des dossiers de pré-selection
  • 25 janvier : Séminaire de fin
  • 26 janvier : Oraux de présentation et choix des 3 nominés par le jury
  • Mars : Choix des lauréats

Pour toutes questions concernant le règlement : secretariat.concoursvicat@vicat.fr